Le vendredi 19 octobre prochain dès 18 h, solidairement avec plus d’une quarantaine d’autres villes à travers le Québec, aura lieu, à la place Saint-Frédéric, la Nuit des sans-abri de Drummondville.

Cet événement est une occasion de sensibiliser la population aux difficultés éprouvées par de nombreuses personnes à risque d’itinérance ou vivant de l’itinérance.

Les intervenants œuvrant auprès des personnes aux prises avec des problématiques de précarité extrême et d’itinérance reçoivent souvent le même genre de question de leur entourage : « Est-ce qu’il y a vraiment des personnes itinérantes à Drummondville? » La réponse est oui. Qu’elle soit situationnelle, cyclique ou chronique, nous estimons qu’entre 300 et 400 personnes (en 2014) se retrouvent en situation d’itinérance, sous ces différentes formes, chaque année à Drummondville.

L’itinérance n’a pas de visage. Elle ne cadre pas nécessairement avec l’idée que qu’on peut se faire en songeant aux grands centres urbains. À Drummondville, elle est plus discrète, même si criante de la même souffrance. Dès qu’on ne sait pas où on dormira ce soir, demain, il s’agit d’une situation d’itinérance.

Par définition, une personne itinérante est «une personne qui n’a pas d’adresse fixe, qui n’a pas l’assurance d’un logement stable, sécuritaire et salubre pour les jours à venir, au revenu très faible, avec une accessibilité souvent discriminatoire à son égard de la part des services publics, pouvant vivre des problèmes occasionnant une désorganisation sociale, notamment, de santé mentale, d’alcoolisme et/ou toxicomanie et/ou de jeux compulsifs, ou dépourvue de groupe d’appartenance stable».

Quelle que soit la température, l’événement débutera à 18 h à la place Saint-Frédéric. Cette année, la programmation prévoit un concours d’abris de fortune, une marche solidaire, des prises de parole, des témoignages, un spectacle sous le chapiteau comprenant des performances artistiques variées ainsi qu’une cérémonie entourant l’allumage du brasero.

Source: Le comité organisateur de la Nuit des sans-abri de Drummondville est composé de L’Auberge du cœur Habit-Action, du Carrefour d’Entraide Drummond, du Centre communautaire Drummondville-Sud, du Comptoir alimentaire Drummond, de l’Église catholique de Drummondville, de la CDC Drummond, de la Maison des jeunes de Drummondville, du Refuge La Piaule, du Pavillon de l’Assuétude, de Pivot Centre-du-Québec et de la Tablée populaire.